L’Agressivité d’un chien peut être diversement interprétée. Mais pour éviter des conjectures approximatives, vous devez solliciter l’expertise d’un comportementaliste canin. Véritable expert en cette matière, ce dernier effectuera une thérapie comportementale. Laquelle aura pour dessein, d’éduquer ou de rééduquer votre chien afin qu’il convienne autant que possible à votre bon vouloir. Ci-dessous suivront, quelques bienfaits que ce spécialiste pourra apporter à votre chien agressif.
L’identification des facteurs d’agressivité.

Comment se déroule le suivi avec un comportementaliste ?

Pour pouvoir apporter des correctifs appropriés, le comportementaliste canin doit déterminer les causes profondes d’agressivité. Les spécialistes canins s’accordent sur certains facteurs classiques et d’autres complexes. Parmi les facteurs classiques, on peut citer ceux liés à son éducation initiale. Le comportementaliste identifiera les ratés de sa période de socialisation afin de plus tard apporter des correctifs adéquats. Il pourra ainsi remarquer ses difficultés d’autorégulation, de référence et de communication avec les autres chiens. Aussi l’éducateur canin pourra déterminer si l’agressivité ne provient pas d’un mauvais dressage. Par exemple, un dressage mordant mal effectué ou par un non professionnel. Enfin, il s’agira pour lui de savoir si cette situation découle de l’attache permanente, l’isolation ou la claustration. Quant aux facteurs complexes, l’éducateur canin habitué au comportement peut détecter si la cause est interne à l’animal. Par exemple, les maladies comme le diabète, l’arthrose ou les lésions cervicales qui provoquent des troubles de comportement. Une fois les causes identifiées, le comportement se chargera d’appliquer les correctifs.
Les correctifs par traitements et thérapies.

Un traitement adapté à votre chien

Il faut noter que les traitements correspondront au type d’agressivité identifié. Une agressivité d’adaptation ne sera pas traitée de la même façon qu’une agressivité territoriale, maternelle ou hiérarchique. Seuls des experts habitués à cela pourront apporter le correctif correspondant. Ainsi on distinguera pour votre chien, les correctifs médicamenteux et les thérapies comportementales. Les correctifs d’ordre médical relèvent des vétérinaires. Le comportementaliste ayant identifié la présence d’une pathologie doit faire consulter l’animal et le faire prendre en charge. Il s’agira de trouver des psychotropes : C’est-à-dire des substances qui modifient les comportements en agissant sur le système nerveux. Quant aux thérapies comportementales, il pourra au besoin utiliser des types de conditionnement et techniques de renforcement. C’est ainsi qu’il utilisera soit le conditionnement répondant ou de PAVLOV ou le conditionnement opérant ou de SKINNER. Quant aux renforcements, il peut utiliser le renforcement primaire par la nourriture ou le renforcement secondaire (la voix et la caresse). De toute manière, Il utilisera de même plusieurs techniques comme : le contre-conditionnement, la désensibilisation, le stimulus disruptif etc… Une thérapie punitive est aussi envisageable qu’elles soient positives ou négatives.

En conclusion, le comportementaliste canin n’est pas ce spécialiste dont la simple tâche se limiterait à appliquer des correctifs. Il est un technicien fin, qui, familier du langage des chiens, vous apporte la solution idoine à l’agressivité de votre chien.

Laisser un commentaire