A titre préventif, il est essentiel de privilégier l’hygiène de son animal de compagnie préféré. Cela permet de maintenir votre ami à quatre pattes en excellente santé. De plus, s’occuper de lui permet de prolonger le contact et de déceler les éventuels parasites.

L’entretien des yeux du chien

Selon l’espèce, les yeux des chiens présentent parfois des fragilités. Le nettoyage doit être effectué de manière hebdomadaire. S’il s’agit de chiens qui possèdent une face plate avec des yeux globuleux, le nettoyage des yeux est quotidien. C’est le cas du bouledogue, du carlin, du boxer, du pékinois, du shih-tsu, entre autres.

Avec des mains préalablement nettoyées, il  faut se munir d’une lingette oculaire ou d’un coton non peluchant. Le coton doit être imbibé avec du sérum physiologique ou un peu d’eau tiède pour se débarrasser du cumul de larmes et de résidus. Il faut nettoyer de l’angle interne vers l’extérieur de chaque œil.

Le nettoyage efficace des oreilles du chien

Si le chien possède des oreilles tombantes, le nettoyage est hebdomadaire. Les autres races peuvent être entretenues chaque mois. Il faut recourir à un produit auriculaire en gouttes disponibles chez le vétérinaire ou le pharmacien. Il convient de soulever l’oreille et de verser quelques gouttes à l’entrée du conduit.

Ensuite, il faut masser en douceur l’extérieur de l’oreille. On veille à ôter le produit en excédent avec un coton. Face à un pavillon d’oreille plutôt cireux, on nettoie la zone avec un coton imbibé d’eau tiède additionnée à du vinaigre de cidre.

La préservation des dents du chien

Les dents du chien sont sujettes à de multiples agressions. Il faut surveiller toute manifestation anormale. Cela porte sur une rougeur, une grosseur, un abcès, un point de sang. Il est possible d’avoir affaire à du tartre en abondance ou une inflammation de la gencive. Le cumul de tartre est souvent présent chez les chiens de petite race comme le caniche, le bichon, le yorkshire, le chihuahua, entre autres.

Il convient de faire appel à un dentifrice spécial ainsi qu’à une brosse à dents adéquate. La fréquence de brossage est d’environ 3 semaines. Par ailleurs, il faut procurer à son animal de compagnie des croquettes dédiées à la mastication.

La mastication est un détartrage naturel efficace. Si le chien a mauvaise haleine, un détartrage chez le vétérinaire peut être effectué, tous les ans voire tous les 3 ans.

 

L’examen des pattes et des griffes

Parfois, la taille des griffes est nécessaire quand elles poussent trop vite ou sont trop longues. Il faut acheter un coupe-ongles spécial chez le vétérinaire. Il faut exclusivement raccourcir la partie translucide et l’ergot qui ne touche pas le sol.

Quant aux pattes, leur contrôle régulier permet de déceler des blessures après les balades en forêt. Prêtez attention aux coussinets sensibles aux craquelures et aux petites égratignures. En période hivernale, l’application de vaseline est recommandée sur les coussinets, ainsi qu’entre les doigts du chien.

Prêtez attention à la présence d’épillets propices aux infections entre les doigts du chien. Une petite plaie requiert une désinfection et l’application d’une crème cicatrisante.

L’entretien du pelage du chien

Brosser le chien de manière régulière permet de garder le contact à l’instar d’une caresse. Quand le chien mue, il faut procéder à un brossage tous les 15 jours pour des chiens dotés de poils courts et de poils mi-longs.

Pour les races à poil long, le brossage est hebdomadaire. En période printanière, la perte du pelage d’hiver demande un brossage quotidien ou bihebdomadaire. En outre, le toilettage est un excellent moyen pour contrôler la peau de l’animal. Cela permet de se débarrasser des puces et des tiques. Le toilettage peut être complété par un bain tous les 2 à 3 mois. On peut faire usage de shampoing sec si le chien présente une odeur nauséabonde.

 

 

 

 

Laisser un commentaire